Atelier radio 3 juillet 2015

Rédigé par Loïc
CROA du vendredi 3 juillet
Laurent, Ludo, Francis C, Francis D, Michel, Serge, Loïc

La soirée a débuté par la présentation d’une antenne de réception d’ISS : une superbe réalisation assemblée par Laurent qui a pu tout de suite montrer son potentiel en réalisant une réception du trafic aérien, ISS n’ayant pas de passage à ce moment là. D’après Laurent qui a déjà pu comparer son montage avec l’antenne qui nous avait été prêtée lors de Ciel en Fête, cette antenne a des performances tout a fait honorables voir pour certains points comparables avec l’autre antenne. Et pourtant l’antenne pourrait en déconcerter plus d’un tant par sa simplicité de montage, son coût de réalisation, son esthétique et son efficacité. Cette antenne a été photographiée par Francis C. sous toutes ses coutures !

Puisque la soirée s’annonçait sous le signe de la radio, nous avons ensuite pu (re)découvrir les bandes de fréquences HF, c’est à dire en dessous de 30 MHz. C’est sur ces bandes de fréquences que l’on se projete de faire de la réception de Jupiter, du Soleil sur les fréquences dédiées à la radioastronomie, alors autant savoir ce qu’il y a dessus. C’est ainsi que nous nous sommes baladé sur les Grandes Ondes, les Petites Ondes, les Ondes Courtes, mais aussi tout ce qu’il y a entre, avant et après ces gammes de fréquences. Pour certains c’était l’occasion de se rappeler les écoutes de Radio Andorra, Radio Moscou, Radio France Internationale… et de visualiser des signaux utilitaires comme DCF77, nous avons même pu décoder du morse !

Cette balade radiophonique nous a permis d’aborder des aspects techniques, ludiques mais aussi géopolitiques assez intéressants, surtout qu’elle a pu s’effectuer sans autre équipement qu’un ordinateur et un récepteur situé… en hollande !

Puisque le sujet semble intéresser un certain nombre de membres du club, je pense que l’on va pouvoir en faire un petit exposé qui va s’intégrer dans le programme de l’année prochaine.

Côté ciel, le Soleil s’est couché dans la brume, le ciel étant tout blanc il ne s’est que très peu ouvert, uniquement au moment du départ avec le duo Jupiter-Vénus à l’Ouest et un lever de Lune à l’Est.

Loïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *