Mission Astroqueyras du 23 au 30 octobre 2016

Participants :

  • Christine
  • Aurore
  • Guy
  • Laurent
  • Patrick
  • Jacques (responsable de mission)

Il faut d’abord faire 700 km en voiture de Toulouse aux Hautes Alpes (05)

Avec plusieurs poses plutôt sympathiques.

Et ensuite il faut monter le matériel et les provisions sur 12 km de piste, pas toujours praticable en voiture.

Mais la découverte du site est toujours aussi exceptionnelle.

Alimentation en eau :
Cette eau provient de la fonte des neiges et du pluvial.
Elle est non potable sans être bouillie ou filtrée et reminéralisée, mais sert pour tout autre usage (douche par ex.). Elle est stockée dans deux citernes de 10 000 litres et une citerne de 4000 litres.

Alimentation électrique :
La station dispose de panneaux solaires EDF associés à des batteries 48V et un convertisseur 48V / 230V .
De plus un groupe électrogène permet de recharger les batteries en cas d’ensoleillement insuffisant

Nous avions à notre disposition pour la mission le télescope T50 Ritchey-Chrétien ASA5OO de 4m de focale.

Nous avions l’ambition d’imager le mirage gravitationnel de La croix d’Einstein, qui  correspond à la multiplication visuelle de l’image d’un quasar lointain due à la présence d’un objet massif d’avant plan (une galaxie). Elle est observable avec le quasar« quasi étoile » G2237

Malheureusement les conditions météorologiques ne nous ont permis d’imager que sur deux nuits seulement.

Après plusieurs réglages et mise au point nous avons pu tout de même réaliser notre premier objectif, le transit des deux exos planètes.

D’autre part nous avons utilisé notre temps à finaliser le tutoriel AstroimageJ pour le traitement des résultats. Ce document est actuellement disponible pour tous ceux qui désirent réaliser ce type de mesure.

Mais dans tous les cas le mauvais temps n’a pas eu raison de la concentration de l’équipe.

C’est avant tout une extraordinaire expérience d’échange.
Nous avons eu la chance de partager notre semaine avec la mission de SAN (société astronomique de Nantes)

Ou tout le monde met la main à la pâte. Et en plus en musique.

Et aussi de belles images.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *