Présentation : À la recherche de la planète neuf

Rédaction collective : Pierre, Jeff, Thierry, Francis D.

  • Préambule par Pierre :
Avant d’exposer l’état des dernières recherches sur le sujet, il sera utile de faire de l’histoire de l’astronomie en essayant de voir comment les découvertes du passé (Uranus, Neptune, Pluton, …) ont préparé les hypothèses actuelles sur une nouvelle planète, très loin aux confins du système solaire.
Pendant 76 ans, la neuvième planète , c’était …Pluton !
 
  • Jean-François

Comme les enfants attendent le 1er décembre pour ouvrir la première case de leur calendrier de l’avant, ou comme l’astram attend le mois de janvier pour les soldes de chez O.U., tous les membres du club attendent avec la même impatience les exposés de Pierre.

Après les missions spatiales, Pierre nous a cette fois entretenu de la planète 9.

Comme à son habitude, le discours clair du conteur permettait de comprendre l’approche théorique adossée à une approche historique. Le club a ainsi bien de la chance d’avoir comme président Jean-Paul plutôt qu’Urbain LeVerrier, véritable Ténardier de l’observatoire de Paris.

Encore merci Pierre pour cet exposé et le temps que tu as passé à le préparer pour satisfaire notre insatiable appétit de connaissance  🙂

  • Thierry

Merci Pierre et encore bravo pour cet exposé passionnant, une fois de plus .
Le club est riche de tous ses membres et Jean Paul peut être fier de cette réussite.

  • Francis D.

Mes félicitations pour ton exposé.

Voici un lien qui devrait t’intéresser, le contenu éditorial est défini et organisé par les profs de l’OMP membres du labo ESEX  : http://sesp.esep.pro/fr/index.html
Le LABEX (laboratoire d’excellence) ESEP a pour mission la mise en réseau de 9 laboratoires qui souhaitent mutualiser leurs compétences, leur longue expérience dans le domaine des environnements planétaires et leur savoir-faire dans le secteur spatial. La recherche au sein d’ESEP s’articule autour de 3 thématiques : la météorologie de l’espace, la planétologie et l’étude des exoplanètes.

Tu m’avais demandé des précisions concernant les planètes orphelines, voici une publication (université de Cornell)  qui parle de CFBDSIR 2149-0403 planète errant voisine de notre système : https://arxiv.org/pdf/1703.00843.pdf et le résumé dans ciel et espace (en français) : https://www.cieletespace.fr/actualites/une-planete-errante-detectee-non-loin-de-la-terre

Au départ il y avait 2 hypothèses, naine brune ou planête errante, c’est cette derniere qui est privilégiée (conclusion des chercheurs de Cornell :  » In the case of CFBDSIR 2149, the relatively weak K i doublet favours the hypothesis that it is a young, low-gravity planetary mass object. » )

Bonne lecture !

 

  • Conclusion par Pierre
Merci à tous les présents de votre intérêt et de votre attention.
Prochain exposé avant la fin de la saison (pas de l’année, lol !) : sur le programme lunaire soviétique.
 
 
 
Si des personnes n’ayant pas assisté à l’exposé d’hier soir souhaitent une « session de rattrapage », ça peut se faire un prochain vendredi à l’étage pour laisser le rez-de-chaussée à ceux qui étaient là hier soir.
 
Pour répondre à une question  concernant les sources, le hors série de « La Recherche » ci-dessous est encore en kiosque (plus pour longtemps) ; il contient beaucoup d’articles passionnants sur chaque planète, notamment un sur la neuvième, et encore plus intéressant: un article intitulé: « Tempête autour de la découverte de Neptune » !
 
 
 
 
Au fait, vous pouvez voir sur le bandeau en haut de la couverture: « Sans Saturne, nous ne serions pas là ». Si c’est Francis Rocard qui le dit, alors…
Allusion à la théorie de la migration des planètes et au couple Jupiter / Saturne qui après s’être rapproché du Soleil est reparti « en arrière » laissant les planètes telluriques achever leur formation et la vie apparaître sur Terre…
C‘est la présence de Saturne qui, d’après cette théorie, a empêché Jupiter de devenir un « Jupiter chaud » comme on en voit dans beaucoup de systèmes planétaires autour d’autres étoiles, en ramenant les deux planètes à leur position actuelle. Bien joué Saturne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *