CROA du 4 juillet 2014

Rédigé par Loïc / Francis / Ludo
Nous nous sommes finalement retrouvé à 3 (Francis, Ludovic et Loïc) sur le site de L’Union. En effet, les nuages d’altitude étaient encore bien présents ou bien la défaite footballistique en a démotivé plus d’un.

Loïc a présenté sa dernière acquisition : une lunette achromatique Meade ETX-80.
Diamètre de l’objectif (mm) : 80 ;
Focale (mm) : 400
Rapport F/d : 5
pour savoir à quoi elle ressemble : [url=http://www.natureetdecouvertes.com/optique/telescopes-globes-terrestres/astronomie/telescope-etx-80-/400-at-meade-40120470]Nature et Découvertes[/url] Cette lunette a connu plusieurs vies, d’abord comme matériel d’exposition, puis a participé à quelques sorties organisées par cet établissement. Malheureusement, la partie mécanique a beaucoup souffert et nécessite quelques opérations chirurgicales qui seront programmées pour la mauvaise saison.

Vers 22h00, le ciel c’est dégagé pour laisser la place à quelques étoiles. Nous avons décidé de mettre en place quelques instruments (des-fois-que).
Francis a sorti sa lunette de 80 qu’il a placé sur la monture EQ3.2 du club.
Ludovic pris les grands moyens avec la lunette de 130 du club montée sur EQ6.
Loïc avec l’ETX-125 a eu bien du mal à se mettre en station (le GOTO récalcitrant n’a daigné faire l’alignement sur deux étoiles qu’au bout de la 10ème reprise).
Finalement nous avons pointé successivement La Lune en échangeant les oculaires, passant d’un Pentax à un Meade puis un Hyperion… usant tantôt d’un filtre polarisant pour une Lune au premier quartier qui offrait tout son relief. Nous avons pu nous balader dans les cratères, les mers et les vallées. Des survols qui toléraient des oculaires de 6mm avec très peu de turbulence.
Nous avons ensuite pointé sur Mars et surtout sur Saturne où nous pouvions détailler la division de Cassini. Forts de ce bon début, nous nous sommes mis en quête de quelques nébuleuses. M57 fut notre première cible. Le Goto de l’ETX étant cette fois très bien calibré, le jeu consistait à placer un pointeur laser en parallèle sur le tube de l’ETX et ensuite de viser le faisceau avec la lunette de 80. Un sport très sympa qui nous a amené jusqu’à 2h00 du matin.
L’humidité de ces derniers jours retombant en rosée sur nos instruments, nous avons dû arrêter trop rapidement, on en aurait bien pris plus.

La suite rédigée par Francis
Je prends la suite : L’observation de la lune était un vrai plaisir avec une lumière rasante nous donnant beaucoup de relief. Apres M57, Loic a pointé M13 et en voulant m’aligner sur son faisceau laser, j’ai accidentellement pointé M92, puis je suis revenu sur M13. Pour finir, nous avons pointé M31 encore trés basse sur l’horizon. Au final une nuit qui nous a permis « d’évacuer la pression » provoquée par le sevrage d’observation dû à une météo à vomir ces derniers temps. A noter : je vais prendre le temps de réviser complétement la EQ3.2 du club : j’avais aporté ma raquette de suivi ce qui m’a permis de tester le fonctionnement de la motorisation de la monture eq3.2 du club : les engrenages ne sont plus ajustés correctement (trop de jeu et pas en face…) donc ils ripent. Lors du suivi, il y a des points durs. Si vous êtes d’accord je dégraisserais les vis sans fin, les regraisserais et réajusterais les pignons d’entrainement comme je l’ai fait sur la mienne. Une pensée pour Ludovic qui apres avoir eu le courage de mettre en batterie l’EQ6 et la grosse Lulu, s’est retrouvé « short petrol » après une dizaine de minute d’oservation, le powertank n’affichant que 8v de charge …

La suite rédigée par Ludo
hahaha c’est vrai qu’on a passé une bonne soirée ! Le goto au laser vert c’est magique aussi. J’ai rien à rajouter après Francis qui à très bien complété le croa de Loic. J’ai été assez surpris de la douceur dans les déplacements de l’EQ6, les moteurs sont vraiment plus doux que sur la NEQ5. Prochain coup de prendrai une veille alim de PC modifiée pour y brancher le câble allume cigare de l’EQ6 pour s’éviter de manquer de jus. A moins qu’il y ai déjà cela au club. D’ailleurs Francis j’ai toujours l’alim de pc que je t’avais parlé qu’il faut que je te fasse passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *