CROA éclipse de Lune du 28 septembre 2015 par Christine

Rédigé par Christine

De mon côté,
Réveil n°1: 3h00. Observation aux jumelles et avec mon petit télescope 114 (le chercheur n’est pas aligné depuis longtemps mais au vu du gros objet dans le ciel, on ne peut pas louper Sélène !)
Retour au lit !
Réveil n°2: 4h00. Je suis obligée de sortir mon petit télescope sur le balcon (les premières observations avaient été faites depuis ma fenêtre grand’ouverte). J’en profite pour jeter un oeil sur la Nébuleuse d’Orion !
Observations alternées télescope et jumelles jusqu’à 6h30 !
Je suis surprise de la luminosité de mes jumelles (8,5 X 50) comparée à celle de mon petit Meade… (l’oculaire n’est pas extraordinaire (25mm), j’aurais dû en emprunter un au club plus performant – pas pensé ;-(
Comme il fait un peu frais, je rentre le petit télescope à l’intérieur de l’appart’ et je m’installe devant ma petite fenêtre ouest. Je finis confortablement installée sur ma chauffeuse, en privilégiant les jumelles parce que Sélène est moins éblouissante qu’au télescope. De plus, je l’admire dans le sens de la perception de ma vision (et non pas à l’envers), ce qui est utile pour réviser la cartographie: Clavius, Grimaldi, Ptolémée, Océan des Tempêtes, … et la dernière ombre de la Terre en Mer des Crises (si je ne me suis pas trompée dans mes révisions…).

Ce fut TRES TRES TRES émouvant de voir l’ombre de notre petit caillou ! Les deux heures trente d’observation ont passé à toute allure ! J’ai pensé aux chanceux-euses qui étaient au Pic. Cela a dû être grandiose là-bas au milieu des montagnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *