CROA Mission T60 – Pic du Midi – 17-20 sept. 2015

Rédigé par Christine

Equipe : Nicolas, Serge, Pascal et Christine, trois récidivistes et une novice !

Jeudi 17/09

Après avoir bravé les interminables embouteillages sur le périph’ puis l’humeur pas terrible du technicien du téléphérique à la Mongie, nous voilà arrivés dans la salle du T60 à 12h23 ! Youpi !

Distribution des chambres et là, mauvaise pioche pour Nicolas : chambre-placard sans fenêtre…au niveau 0, c’est-à- dire trois étages à monter avec environ 25% d’oxygène en moins comparé à la plaine… La n°7 à retenir… pour la fuir ! Sinon, les jeunes sont au niveau 0 et les moins jeunes au niveau 3…

Comme le projet initial de spectroscopie est abandonné à cause d’un problème technique (défaillance de la fibre qui relie le télescope au spectro), Serge fait l’état des lieux des transits d’exoplanètes à étudier (via le site astro.cz/ETD/).

Au programme ce soir, HAT-P- 10, dans la constellation du Petit Renard (magnitude 11.89 ; durée de l’occultation : 159’ ; chute de magnitude : 2.54%).

En réalité, au vu du ciel bouché, l’équipe va se coucher à 23h30… alors qu’il était prévu une éclaircie… A 0h30, toujours pas de visibilité, dixit Frédéric de l’OMP. Les plus obstinés des résidants temporaires du Pic ont observé un dégagement du ciel vers 02h ; pas nous… Les deux insomniaques de l’équipe – Nicolas et Pascal – prendront de belles photos d’ambiance du Pic sous la Voie Lactée à 4h du mat’ avec la capture de la lumière zodiacale !!! Vive le Pic !

Vendredi 18/09

Transfert de chambre : Nicolas et Pascal montent au niveau 3 en espérant qu’ils pourront un peu se reposer et Christine découvre le niveau 0 où dorment les chercheurs, et où il est strictement recommandé par voie d’affichage de respecter la « zone de sommeil scientifique de 22h à 15h ».
Plus confiants qu’hier, le T60 est débâché et aéré : il y fait même bon au soleil ! Nous sommes enthousiastes !

Au programme ce soir, HAT-P- 25b, dans la constellation ARI (magnitude 13.19 ; durée de l’occultation : 169’ ; chute de magnitude : 2%).

En réalité, ciel bouché au moment propice à cette observation… Lever de l’équipe pour 01h…
Et ciel ENFIN dégagé !!! Alignement des codeurs sur Altaïr et la nuit est à nous !!! Photos de M74, NGC864 (mag. 11) dans la constellation de la Baleine, une rapide pose sur Uranus et nous finissons sur le Cheval d’Orion (IC 434). Christine voulait voir Messier 100 parce que André Brahic (1999) indique que « les habitants de la galaxie Messier 100 regardent les dinosaures se promener sur Terre » (p. 88). Mais cette galaxie n’est pas visible 🙁 … Les observations au T60 sont ponctuées de sorties sur la terrasse du Pic : Voie Lactée à portée de mains, agrémentée de quelques étoiles filantes !

Offset, darks 60s, 15s et 120s. Pas de flat ! Nous dirons qu’au Pic il n’y a pas de poussière et que la lumière est uniformisée 😉 ! En attendant le lever du soleil, Christine explore avec le logiciel PRISM les quinze premiers objets de Messier.

Samedi 19/09

Dans l’équipe, il y a ceux qui dorment comme des marmottes et ceux qui ne dorment pas du tout…. Pique nique échelonné aujourd’hui au vu de la longue nuit d’observation passée et de nouveau, sieste pour les uns et tentative de sieste pour les autres…

Au programme ce soir :

  • HD 209 458b dans la constellation de Pégase (magnitude 7.65 ; durée de l’occultation : 184’ ; chute de magnitude : 1.6%)
  • Choix cornéliens de quelques astéroïdes

En outre, nous devrions avoir de la visite ! Un couple d’étudiants lauréat du concours « Présenter sa thèse en 180 secondes » a gagné la visite du Pic et une nuit sur place. Ils souhaiteraient nous rejoindre ce soir, avec une petite requête : voir Pluton ?

Dernière nuit et… coucher de soleil au milieu d’au moins 60 touristes pour les soirées étoilées… Enfin le ciel est totalement dégagé, un très beau ciel comme le Pic nous en fait vivre des rêves éveillés ici. Mais il y a beaucoup de monde sur la terrasse ; nous attendrons 23h30 (départ de la benne des touristes) pour profiter tranquillement de cette belle nuit étoilée.

Serge s’occupe des relevés du début du transit de HD 209 458b et Pascal choisit un astéroïde : ce sera Pretoria.

Dernière nuit et … un ensemble de mesures et d’observations qui nous tiennent éveillés jusqu’à 4h du mat’ (nous n’avons pas eu la visite du couple d’étudiants) :

  • photométrie du début et de la fin du transit de l’exoplanète HD 209 458b : pose de 3 s (parce qu’à 4 s il y a saturation) toutes les 30 s, avec le filtre rouge tellement il y a du flux.

Bouclage infini pendant une durée de 20 mn (10 mn avant début de transit et 10mn après ce début). Pendant 3h, la planète se trouve devant son étoile (chute de magnitude de 7.65 à 7.666, différence plus facile à voir en photométrie qu’en spectro, dixit Serge) ; même procédure au moment de la fin du transit ; dans l’intervalle, photométrie de l’astéroïde Pretoria (790) : coordonnées (J2000) :

  • 21h36mn01.8s
  • 16°49’46.95’’
  • Pose de 3mn toutes les 60s.

En parallèle, imagerie de M33 par Pascal (lorsque les touristes sont partis !) : 7 images de 7mn au lieu des 10 prévues à cause d’un problème d’autoguidage.

Observations très sympas avec de simples jumelles de quelques objets : Andromède, Les Pléiades, la Nébuleuse d’Orion, étoiles doubles. Il se fait tard. Dommage que l’on parte demain 🙁 … Nous quittons avec un grand regret la Voie Lactée qu’on nous a volée en ville !!!

Lever de soleil

Prêts dès 8h pour une redescente à la Mongie par la benne de 9h20 environ (une seule benne sur la partie Taoulet-Pic, l’autre étant en révision).

VIVE LE PIC
Vive la Réserve Internationale de Ciel Etoilé
Vive le T60

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *