Première soirée 2019 sous les étoiles avec Neptunion 31

Quoi de mieux pour démarrer 2019 qu’un premier vendredi sous de bons cieux ?! En ce 4 janvier, nous nous sommes retrouvés à une vingtaine de neptunien.ne.s au local pour profiter de la première observation de l’année avec Neptunion31. Une dizaine d’astrophotographes ont débattu dans le local pendant que les autres, répartis sur deux spots, affrontaient le froid et profitaient des beautés célestes. Sur un premier spot il y avait Jeanne, Serge, Jean-Paul L et Corinne A avec son 200/1000 sur EQ5. Elle a mis en station toute seule son matériel ! Une MES de bonne qualité nécessitant très peu de correction de suivi (dixit Thierry !). M42 a fait son œuvre puisque c’était une première pour Corinne A, très heureuse de l’avoir vue. S’en sont suivies “Les Pléiades” (toujours majestueuses) et “Le double amas de Persée”. La soirée s’est poursuivie avec utilisation de plusieurs oculaires et dégustation de bonbons (pour tenir le coup dans le froid).

Sur un deuxième spot se trouvaient Jean-François D, Benjamin L, Laurent B et son fils Arthur, Léonard et son père ainsi que Corinne L qui nous a rejoint. Là les Newton étaient à l’honneur avec les deux Dobsons 200/1200 du Club, le 200/1000 sur monture équatoriale EQ5 de Laurent. Ce dernier l’utilisait pour la première fois. Après avoir réalisé la mise en station avec Thierry, il a réussi, avec Arthur, à pointer bon nombre d’objets avant que les nuages ne viennent gâcher la fêter. Jean-François D et Benjamin L se sont fait la main sur les Dobsons (les laissant tout de même aussi à Arthur et Léonard). Ils ont pu ainsi découvrir la belle nébuleuse d’Orion M42, Bételgeuse, Aldébaran, Les Pléiades, Le double amas de Persée, la grande galaxie d’Andromède M31 et les joies du pointage manuel au zénith !! Sur Mars, une explication sur “comment changer les oculaires sans perdre son objet” a été très rapidement intégrée. Benjamin B est venu à la rescousse de ces astrams en herbe afin d’éclaircir un point confus : “Pourquoi certaines étoiles sont rouges et d’autres bleues ?”. Chacun a pu effecteur le pointage sur son objet de prédilection et exprimer la joie de la découverte ainsi que la fierté d’y être arrivé tout seul.

Thierry a assisté Laurent B et Corinne A sur quelques opérations de MES et pointage, tout en effectuant les tests de bon fonctionnement du télescope Meade Lightswith 6 ” 150/1500. L’instrument, après s’être mis automatiquement en station et calibré sur un champ d’étoiles en utilisant sa caméra intégrée (astrométrie), a parfaitement pointé et suivi M42 pendant toute la soirée. Les tests mécaniques, électroniques et optiques ont été concluant. Si les nuages n’avaient pas décidé de venir mettre un terme à cette première soirée, les neptunien.ne.s débutant.e.s et supers motivé.e.s auraient sûrement vu le jour se lever ! En espérant que cette superbe soirée n’ait été que la première d’une longue série de merveilleuses nuits d’observations …

CROA rédigé par Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *